Dans la plupart de nos billets, nous vous avons présenté des exemples d’outils de gestion de qualité pouvant aider les organisations. La plupart de ces produits sont gratuits. Mais pourquoi alors des entreprises de développement de logiciels auraient de l’intérêt pour développer de solides outils de gestion et les distribuer librement ? Eh bien, il est possible de rentabiliser la production d’un logiciel libre même s’il est distribué librement et gratuitement.

Pour illustrer mes propos, je vais prendre pour exemple Compiere, un progiciel de gestion intégré libre (comme OpenERP dont nous avons parlé amplement) et un logiciel de gestion de la clientèle. Une version de base de Compiere est disponible gratuitement au téléchargement et est distribuée sous la licence GPL. Cependant, il est possible de télécharger des versions payantes pour lesquels les développeurs de Compiere ont développé des fonctions à valeurs ajoutées. Par exemple, Compiere vends une version avec une interface web. Les versions payantes vienne avec de la documentation et des contrats de supports.

Aussi, Compiere opère un réseau de partenaire qui développe des modules pour son logiciel. Il a donc la possibilité de percevoir une quotes sur les transactions d’achats de modules.

Les partenaires de Compiere sont cotés selon un système de type «  gold partner, silver partner etc. Habituellement, dans un tel système, il faut payer plus pour avoir un grade plus important.

Donc, même si Compiere distribue sont logiciel librement, elle peut quand même en tirer des bénéfices financiers.

http://www.compiere.com/

http://en.wikipedia.org/wiki/Compiere

Asterisk

Publié: novembre 25, 2010 par sache39 dans Les outils de gestions libres

Nous pensons à plein d’outils de gestion dans une entreprise comme la gestion des ressources humaines, la comptabilité, les finances … et autres mais on oublie bien souvent le deuxième plus important moyen de communication « le téléphone ». En effet, pour une entreprise tenter de convertir les centrales téléphoniques par des micro-ordinateurs est une réelle innovation. C’est alors qu’on parle de la téléphonie IP. Heureusement, plusieurs projets en code source libre en été entamés. On peut citer l’un de plus grand innovateurs dans le domaine « Asterisk ». Asterisk est se qu’on appelle un PABX; Un autocommutateur téléphonique privé pour Unix et Microsoft Windows. En effet, ce logiciel dispose de plusieurs fonctions; il permet la messagerie vocale, les files d’attente, les agents d’appels, les musiques d’attente et les mises en gardes d’appels. De plus, Il est un logiciel open source publié sous la licence GPL et licence propriétaire. Ses principaux concurrents sont : Siemens, Cisco, Alcatel, Panasonic et Aastra.

Qui a donné naissance à Astérisk?

Astérisk a vu le jour en 1999 par Marc Spencer étudiant de l’université d’Aubum, qui décide de créer son routeur d’appels personnel sous linux, le PBX Astrérisk, afin de fuir les tarifs trop élevés des solutions existantes.

Pourquoi choisir d’implanter Asterisk dans une PME?

En choisissant l’installation du logiciel Asterisk , l’entreprise peut gérer les appels téléphoniques de plusieurs postes simultanément. C’est un équipement complet de téléphonie qui délivre les appels internes et externes, les postes sont alors reliés via le réseau informatique et non pas, comme anciennement via l’infrastructure téléphonique. Cela permet une installation d’un réseau informatique simple et une bonne gestion des appels sortants et entrants. Non seulement Asterisk offre tous les avantages de la téléphonie IP mais encore une téléphonie IP du même calibre que ce que propose Bell Canada : La tonalité vient de votre système Astérisk et vous choisissez vos fournisseurs pour la réception et l’acheminement des appels.

Les avantages économiques d’Asterisk :

  • Économiser les coûts d’installation d’un réseau téléphonique
  • Économiser sur les coûts de l’expert qui vient gérer au quotidien l’installation téléphonique
  • Logiciel libre = Licence gratuite
  • Liberté de choisir le matériel qui convient le plus à l’entreprise.
  • Bonne adaptation aux logiciels de l’entreprise déjà existante

Concrètement qu’est ce que ça veut dire?

Des exemples :

  • Obtenir des numéros de téléphones interurbains ou internationaux à une fraction du coût de ligne fixe de Bell.
  • Choisir des fournisseurs différents selon les tarifs.
  • Adopter en toute transparence l’utilisation de lignes PSTN (Ligne fixe de Bell) et VOIP

http://www.abusinessware.com/abw-logiciels.nsf/Logiciel/Installation-ASTERISK

http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=183

http://blogue.jaunorange.com/post/2007/11/26/telephonie-IP-avec-Asterisk

Comme notre blog parle des outils de gestion libre, j’ai choisi cette semaine de vous parler d’OpenERP qui s’appelait anciennement Tiny ERP, un progiciel de gestion intégré libre, né d’un projet collaboratif. Un bon outil qui permet de gérer les achats et les ventes, la logistique, la production, les projets, CRM, la comptabilité financière, l’analytique, le calendrier partagés, les ressources humaines, GED intégrée… On remarque qu’il dispose de beaucoup de modules fonctionnels et ainsi de flexibilité. En effet, l’entreprise peut elle-même choisir ses modules pour créer son propre logiciel de gestion avec ses besoins et dans des langues différentes.

Au départ, les ERP propriétaires visaient  principalement  les multinationales et ensuite les PME. Contrairement à eux, les Open ERP ont visé les petites entreprises dès leurs débuts, et ont travaillé avec les utilisateurs pour adapter des solutions à leurs besoins.

Tiny ERP est facile à installer et l’adaptation ne demande pas beaucoup d’efforts pour être fonctionnel  dans une entreprise. Une utilisation efficace du logiciel permet une réduction globale des coûts du projet.

.Une enquête poussée a été effectué auprès des entreprises qui utilisent ce genre de logiciels. Cette enquête est tirée du Travail de diplôme M.Bjarne Sorensen pour l’obtention de son Master en Informatique de Gestion nommé « ERP open source ou commercial » et « le livre blanc » réalisé par Smile.

Après cette enquête, ils ont pu conclure qu’Open ERP est une bonne solution de gestion. Ce logiciels répond à n’importe quel besoin et cela grâce à une très bonne équipe de production derrière le projet (un bon éditeur et une bonne communauté.  Pour  les PME, l’utilisation d’un ERP propriétaire peut facilement monter la facture pour tout plein de raisons dont les licences. Dans ce cas, l’appel à un ERP Open Source peut s’avérer très avantageux. Parmi tous les logiciels libre OpenERP est la solution la plus flexible, stable, dynamique  et qui représente le plus large éventail fonctionnel en plus d’être soutenu par une bonne communauté.

En conclusion, voilà les avantages d’OpenERP :

  • L’optimisation des flux économiques et financiers,
  • la centralisation des informations (Tout le monde a accès aux mêmes informations mises à jour : un seul fichier client et articles, …),
  • la réduction des coûts : Il n’est pas nécessaire de développer des passerelles de communication entre les modules,
  • l’optimisation de la formation des utilisateurs (même interface, même logique),
  • la maîtrise des coûts et des délais de mise en œuvre et de déploiement.

http://www.prolibre.com/solution/openerp/comparatif-erp-libre-et-proprietaire.html

http://www.heonium.com/generalite/les-avantages.htmlhttp://www.heonium.com/generalite/les-avantages.html

 

 

 

 

Cette semaine, je vous propose un article sur l’utilisation des diagrammes de Gantt dans le cadre de, vous l’avez deviné, la gestion de projet.

Qu’est-ce que ça mange en hivers? Il s’agit d’un : « un outil utilisé (souvent en complément d’un réseau PERT) en ordonnancement et gestion de projet et permettant de visualiser dans le temps les diverses tâches liées composant un projet (il s’agit d’une représentation d’un graphe connexe, valué et orienté) et qui permet de représenter graphiquement l’avancement du projet.» http://fr.wikipedia.org/wiki/Diagramme_de_Gantt


Voici un exemple de quoi peut ressembler un digramme complété. Comme on peut le voir, chaque tâche est décrite selon plusieurs critères : la durée, la période de réalisation, son importance, sa priorité, son degré complété, etc. Vous comprendrez, que réaliser un tel diagramme peut rapidement devenir laborieux. Toutefois, les avantages sont multiples (http://dantotsupm.com/2009/06/27/28/)  :

  • Il crée une image de la complexité.
  • Il organise vos pensées.
  • Il démontre que vous savez ce que vous faites.
  • Il devrait vous aider à définir un planning réaliste.
  • Cela peut être fortement visible

Évidement, voici l’autre côté de la médaille :

  • Ils peuvent devenir extraordinairement complexes.
  • La taille de la barre n’indique pas la quantité de travail
  • Ils doivent être constamment mis à jour.
  • Difficile de le visualiser sur une feuille de papier.

Comme vous le constatez, la difficulté de le réaliser peut devenir rapidement dissuasif et les inconvénients remporter sur les avantages. C’est pour cela que j’ai choisit Gantt Project. Bien que celui-ci ne soit pas le plus complets, il est particulièrement conviviale et facile d’apprentissage. En moins de 30 minutes, j’ai réussit à en réaliser un simple. Si vous souhaitez en faire un, je vous réfaire à cette superbe page qui explique très bien la démarche à suivre http://www.commentcamarche.net/contents/projet/gantt.php3 .

Gantt Project est développé sous la License GPL 2.0 ainsi que la license CPL pour les bibliothèques. Plusieurs mises à jours régulières on été apportées au courant  des dernières années, ce qui laisse présager une bonne évolution du logiciel. D’ailleurs, une nouvelle version du logiciel , Gantt Project Loire, http://ganttproject.blogspot.com/search/label/faq, est présentement en alpha et pourra être publié sous peu. Notons aussi que le projet est relativement petit et que des donations ou contributions peuvent être apportées pour faire avancer le logiciel.

 

Votre équipe de blogue en outils de gestions libres


Est-ce que votre site rend justice à votre entreprise?

…En voilà une question. Néanmoins, il existe aujourd’hui des outils pour vous permettre de mesurer la performance de votre site web. Parmi ceux-ci, vous aurez sans doute déjà entendu parler de Google analytics. Selon Wikipédia, google analitics occuperait 85% du marché du service d’analyse du trafique web.

Il existe néanmoins des alternatives à Google analytics. Je vous présenterai donc Piwik, une alternative open source à google analytics.

Avant d’aller plus loin, laissez-moi vous rassurer. Piwik n’est pas un projet open source désuet. Au contraire, lors de son passage à la version 1.o vers la fin de l’été 2010, il était installé sur plus de 50 00 sites web. Ce succès après deux ans d’existence du projet Piwik fait dire à Paula Rooney de ZDNet que le projet est une concurrence sérieuse à Google Analytic ainsi qu’à d’autres produits commerciaux effectuant de l’analyse du trafique web.

Pourquoi devriez-vous utiliser Piwik?

Plusieurs d’entre vous se demandent peut-être pourquoi ils devraient utiliser Piwik. Après tout Google analytic est une solution bien roder et bien intégrer.

Gardez vos données pour vous!!!

Ne vous méprenez pas. Je trouve sincèrement que l’offre de Google est fantastique. N’oublions pas qu’avant que ce service devienne gratuit, le service d’analyse coutait 495 $ par ans. Néanmoins, ce changement vers la gratuité à eu un coût que certaines personnes ne sont pas prêtes à défrayé : Vos données d’analyse!

En effet c’est en consultant le blog kill the radio , que j’ai appris que google effectuait un échange avec les utilisateurs de son service. C’est à dire, Google vous offre son service, mais vous devez lui céder les droits de propriété des données compilés.

Bien que les petits utilisateurs du service qui n’ont qu’un site web personnel n’y voient pas de problème. Les entreprises ne sont pas aussi enclines à céder des informations qui peuvent être très stratégiques pour ces dernières.

Ajoutez des fonctionnalités non existantes

Selon les autres de PiwikCode, le logiciel a été bâti d’une telle manière qu’il soit facile pour les utilisateurs de rajouter des fonctions avec leurs propres lignes de code. Bien entendue, la licence GPL du logiciel assure la communauté que Piwik restera un logiciel libre et que les améliorations effectuées par un utilisateur retourneront à la communauté.

Conclusion

J’espère ne pas avoir diabolisé Google analytic avec la question de l’échange des données contre les services. Mon but est tout simplement de mettre les choses en perspective et de rappeler que Google analytique a un coût. Piwik est un logiciel libre qui pourrait s’avérer intéressant pour la prise de décision future concernant votre site web et je vous invite à bien vouloir la considérer parmi vos choixx.

Bibliographie

L’article français de wikipedia ( il contient quelque statistiques intéressantes ) : http://fr.wikipedia.org/wiki/Google_Analytics

Le site web de google analytic : http://www.google.com/intl/fr/analytics/

article écris par Paula Rooney de ZDNet sur Piwik lors de son arrivé à la version 1.o (article écris le  : 29 juillet 2010 ) http://www.zdnet.com/blog/open-source/imminent-piwik-10-release-may-pose-challenge-to-google-web-analytics/6966

Comparaison de Google Analytic vs Piwik – Blog Kill The Radio (écris le 3 janvier 2010) : http://blog.killtheradio.net/reviews/piwik-vs-google-analytics/

Open Office

Publié: octobre 30, 2010 par sache39 dans Les outils de gestions libres

Les logiciels propriétaires deviennent de plus en plus chers et sont une grande charge pour les entreprises. De plus, ils ne répondent pas nécessairement aux attentes des entreprises. Pour contrer ce problème, et ainsi que tout problème de piratage possible, bon nombre d’administrateurs décident de plus en plus d’utiliser des logiciels libres. Prenons l’exemple le plus intéressant et aussi le plus simple est la suite OpenOffice, une suite bureautique complète qu’un gestionnaire peut introduire facilement dans son équipe. Comme le but d’Open Office était de concurrencer Microsoft Office, l’interface est assez similaire est donc la migration d’un logiciel à l’autre se fait sans trop de contrainte. (Considéré dans le marché comme un important concurrent à Microsoft qui est un logiciel propriétaire). De plus, Cette suite tout comme son compétiteur a un traitement de texte (comparé à word), un tableur (Exel), un logiciel de présentation (power point) et système de gestion de base de données (Access). L’objectif d’OpenOffice est de : « créer la suite bureautique internationale leader, tournant sur les principales plates-formes, et fournissant l’accès aux fonctionnalités et aux données via des composants et API ouverts et un format de données XML ».

En effet, Libre et gratuit ce logiciel fonctionne sur plusieurs plates-formes dont Microsoft Windows, Linus, Solaris ou Apple Mac OS X. Le projet OpenOffice.org a vu le jour suite à l’édition de la version 5.2 de Star Office. La libération de ses codes sources sous GNU LGPL et SISSL on aidé à la formation de ce projet.

Open Office.org est un projet Open Source qui est fait par une communauté dirigé par Oracle ou IBM. Les membres de cette dernière, majoritairement bénévoles (entreprises et particuliers) travaillent sur le logiciel. Ils apportent de l’innovation pour développer le produit et l’évoluer, afin de répondre aux besoins des utilisateurs. Cette communauté est constituée d’une part, de développeurs qui écrivent le code de qualité et d’autre part de contributeurs qui font le contrôle de qualité.

http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-owf-2010%C2%A0-les-dsi-apprecient-la-souplesse-de-l-open-source-31810.html

http://www.logiquelibre.com/

http://www.opensource.org/

Puisque cette semaine le sujet est la production de logiciel libre, j’ai décidé de vous parler de la production d’un logiciel libre très utile pour la gestion des entreprises. Dans un premier temps, j’expliquerai comment le logiciel est produit et maintenu. Par la suite, j’exposerai les avantages et les désavantages de ce mode de production pour les utilisateurs de ce logiciel.

Puisque les progiciels de gestion intégrés (ERP) sont sans doutes les logiciels de gestion les plus connus, j’ai choisi OpenERP pour illustrer la production de logiciel libre. De plus, vous êtes surment déjà familier avec cet outil si vous avez lu l’excellent billet de mon collègue Philippe.

OpenERP est développé selon le modèle de l’éditeur aux sources ouvertes. L’entreprise OpenERP s.a. maintient le droit d’auteur, approuve ou non les modifications proposée par la communauté et décide des orientations du projet. Autrement dit, comme tous les éditeurs de logiciel, la compagnie gère le développement et l’orientation de son logiciel. Cependant, au lieu de seulement faire appel à des employés, elle se sert des améliorations proposés et codées par la communauté pour les greffées à son logiciel. Cela est évidement rendu possible par le fait que tous les logiciels D’OpenERP s.a. sont libres et ouvert. En revanche, l’éditeur ne peut donc pas demander d’argent en contrepartie de son logiciel.

Cela constitue selon moi le principal désavantage de ce modèle de développement. Comme le mentionne si bien OpenERP s.a. sur son site « Proprietary software vendors drive on average 25% of their revenues from Licenses. How does OpenERP do without license revenues? » Et bien, il semble que les nombreux avantages de cette pratique viennent combler cette perte de revenu. En effet, voici les principaux avantages que retire l’éditeur du model Open source.

Our Open Source model also allows us to maintain a lower cost structure thanks to:

  • An efficient Development model:  We leverage from the improvements in the software driven by our customers and community members. As a result more than 500 modules have been developed to date. The software is available in 22 languages and more than 800 individual contribute to OpenERP.
  • A volume based sales model: The software can be downloaded for free. Thousands of customers from over 50 countries test it every month and when the time is right for them, they turn to us or to one of our partners to implement our solution. This allows us to reduce very significantly our sales and marketing costs compared to other vendors
  • A single platform for both on line and on site: OpenERP has been designed from the start to be used either on line or on site. This is not the case for most vendors who need to carry their legacy software and can’t leverage from the web. Leveraging a single platform for both online and on-site services results in very significant savings for OpenERP.

The absence of license revenues is more than offset by the benefits driven from the Open Source model

Moi je crois OpenERP lorsqu’il affirme que les avantages dépassent l’absence de revenues de licences, exception faite de ceux qui sont en situation de monopole 😉

Sources : http://en.wikipedia.org/wiki/OpenERP, http://www.openerp.com/products/business-model